La Lectrice – Traci Chee

La Lectrice est un livre dont j’ai beaucoup entendu parler, presque exclusivement en bien, et même s’il m’intriguait énormément, j’ai préféré attendre quelque peu avant de le lire. Et je peux dire que j’ai été très bien servie.

*

Quelques mots sur l’autrice :
Traci Chee est une femme créative, aimant autant écrire des livres comme de la poésie, s’occupant de bonzai, touchant à l’origami et faisant de la peinture sur œufs. Elle a étudié la littérature à l’Université de Californie et est possède un master d’art de l’Université de San Francisco.
Elle aime écrire en buvant du thé le matin et un jus de citron à l’eau l’après-midi.
La Lectrice est le premier tome de la trilogie « Sea of Ink and Gold« et il est également son premier roman. Les trois volumes sont des best-sellers aux Etats-Unis.

*

*

Résumé :
Il était une fois, et une fois il sera… 

Ainsi commence l’histoire de Sefia, qui a perdu sa mère, son père, puis sa tante Nin à cause d’un étrange objet rectangulaire.
Ceci est un livre. 
Dans un monde où personne ne sait lire, Sefia va devoir poursuivre une triple quête de sens, de vérité et de vengeance. Épaulée par un mystérieux allié qui possède ses propres sombres secrets, elle va sillonner jungles et mers, au gré de ces histoires qui font l’Histoire avec un grand H…

*

Avant de parler de l’histoire et des personnages, je dois parler du livre en lui-même. Plus qu’un simple objet, ici et là sont dissimulés des indices que j’ai aimé chercher, guetter, rendant ainsi ma lecture beaucoup plus ludique.

L’univers de La Lectrice est très riche. Il est question de plusieurs Royaumes, dont certains sont en guerre. En plus de la situation géopolitique, on en apprend également sur l’analphabétisation de la population et le pouvoir des mots. Très vite, on apprend que le livre en possession de Sefia n’est pas un objet insignifiant bien au contraire.
Magie, pirates et mercenaires sont aussi de la partie et permettent d’offrir de nombreux rebondissements à l’histoire. Originale, la richesse du monde créé par Traci Chee lui permet d’avoir des tournants inattendus, plein de suspense et de développer plusieurs intrigues intéressantes. Si certaines ne sont pas des plus étonnantes, il y a notamment eue une révélation surprenante dans les dernières. Ne m’y attendant absolument pas, j’étais ravie de la découvrir !

*

Je ne me suis personnellement pas perdue dans ce monde aux multiples facettes et j’ai trouvé que chacune d’entre elles était bien développée, et j’ai toujours eu des réponses aux questionnements soulevés.

*

Les personnages sont nombreux, variés, viennent de différentes origines sociales mais finissent par se croiser, pour le meilleur, ou pour le pire… Sefia, l’héroïne, est une jeune femme forte, agile, qui vit sur les routes avant Nin, depuis le décès de ses parents, l’ayant contraint à la fuite. Le personnage d’Archer, croisera rapidement sa route. La vie ne l’aura pas épargné non plus, et maltraité, il en deviendra muet, mais parviendra tout de même à communiquer avec Sefia, et très vite, ils deviennent inséparables.
Au fur et à mesure de l’histoire, d’autres personnages font leur apparition, par exemple les membres de la Garde, mystérieuse et semblant motivée par de sombres intentions. Cependant, ceux qui sont présentés comme les antagonistes de l’histoire ont aussi un côté humain, développé au fil des pages. Et si certains croisent le chemin de notre héroïne, pour d’autres, nous les découvrirons d’abord le livre qu’elle se possède et cela nous permet de nous poser la question : êtres humains ou légendes ?
Globalement, j’ai trouvé tous les personnages plus ou moins attachants. Sefia porte très bien l’histoire et on découvre tous les autres au fur et à mesure. J’ai également beaucoup aimé le Capitaine Reed, les récits et mythes qui s’entremêlent autour de son existence.

*

La plume de Traci Chee nous emporte très rapidement dans l’histoire. J’ai lu de longs passages sans voir le temps passer ni vouloir m’arrêter. Il n’y a pas de longueurs dans le texte, l’histoire progressant en permanence. Plusieurs récits se mêlent les uns aux autres, et si l’on suit principalement l’histoire de Sefia très vite, on se retrouve à découvrir d’autres intrigues. Cela peut être un peu perturbant, puisque aucune chronologie n’est évoquée mais tout prend sens et se révèle à la fin du récit.
Une fois de plus, j’aimerais parle de l’intelligence de l’ouvrage. Le livre est très bien conçu, en plus des petits indices disséminés, il y en a d’autres, qui, encore une fois, ne se révèlent que lorsque l’on est bien avancé dans l’histoire.

*

Je recommande très sincèrement de lire La Lectrice, si jamais le résumé vous intrigue. C’est une bonne lecture, prenante et pleine d’aventures. Ce premier volume pose de nombreuses bases, de nombreuses pistes et me fait penser que le tome suivant est bien prometteur.

*

La Lectrice
Edition Robert Laffont
Publication 2017
528 pages

Connaissez-vous la Lectrice ? L’avez-vous déjà lu, ainsi que les tomes suivants ?

A bientôt pour un nouvel article !
Brybry.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s