CampNaNoWriMo, le bilan !

Un peu plus d’un mois après mon premier article sur CampNaNoWriMo, où je vous expliquais le principe du challenge, me voici à nouveau pour en parler. C’est parti pour faire un petit compte-rendu et parler de toutes les difficultés -ou non- que j’ai rencontrées !

Si vous voulez retrouver l’article explicatif, c’est par ici!

*

Avant de commencer, je tiens à dire une chose au vue de mon expérience et de mes expériences précédentes dans ce type de challenge : ne vous mettez pas trop de pression. Ça peut être assez dur, parfois décourageant quand tout votre cercle parle de ce challenge et progresse plus vite que vous. Mais peu importe. Le principal, c’est de parvenir à trouver votre rythme, et tant pis s’il vous faut plus de temps que les autres… J’ai eu de gros moments de doute, de faiblesse où je me disais que je ne valais pas autant que les autres, alors autant abandonner, mais ce n’est pas autour de ça que je veux baser mon écriture. Alors challenge ou nous, réussite ou non respectez-vous, votre plume, et votre santé.

Ouh, le joli badge !

Comme vous pouvez le voir, pour moi, c’est objectif atteint. Je visais les 50 000 mots, soit 1667 par jours en moyenne, et j’y suis parvenue. C’est la première fois que j’écris autant sur une seule histoire, que je m’y tiens, et si tout n’est pas parfait, je suis quand même très fière de moi !

*

Comment j’ai fait pour atteindre mon quota ?
Pour me donner le plus de chances de réussir, j’avais déjà posé sur un document le résumé détaillé (enfin… je le pensais) de l’histoire ainsi que les caractéristiques principales de chacun de mes personnages les plus importants. Cela m’a permis d’avancer assez vite au début, ou en tout cas, quand j’ai réellement décidé de m’y mettre… J’avais donc mes chapitres très très résumés et bien découpés et plus qu’une seule chose à faire, écrire !

On peut voir sur le graphique que je n’ai pas été très très régulière et c’est pas avant le 6 avril que je m’y suis réellement mise. J’ai ensuite eu une assez belle progression, vu que j’ai même dépassé les quotas quotidiens… avant un petit repos de deux-trois jours. Donc s’il y a bien une chose que j’ai envie de dire : attention aux mini burnouts ! A partir du 21, après une période assez concentrée d’écriture, j’ai eu plus de mal à m’y mettre, d’autant plus que j’arrivais aux failles dans mon plan et que j’ai bien maudit la Brybry du passé qui s’était visiblement arrêtée aux petites difficultés (et je pense que la Brybry du futur en fera de même quand elle devra retravailler son premier jet hein…).
Ce qui m’a permis de bien avancer, ce sont les Words Wars où, avec d’autres participants (si vous passez ici, plein de bisous sur vos bouilles), nous nous fixions une durée d’écriture durant laquelle nous ne devions rien faire d’autre. Bien efficace, j’ai réussi à atteindre le seuil de 1010 mots en trente minutes, une petite fierté.

On repassera pour la régularité…

Il y a tout de même un point extrêmement positif quand j’écrivais, même dans les jours où je n’avais pas beaucoup de motivation et que mes failles me posaient problème : j’étais très contente d’écrire, en permanence. Même en sachant que ce que je faisais était imparfait, je savais que je reviendrai dessus dans tous les cas.

Même si mon quota de mots est atteint, mon histoire elle, n’est pas encore finei ! Je pense qu’il me reste environ encore 20-30% à en écrire, mais j’ai déjà fait une bonne partie du travail. J’espère réussir à garder un certain rythme et ne pas abandonner jusqu’au prochain challenge… Je sais que je vais devoir rajouter des chapitres plus tôt dans l’histoire et aussi en étoffer certains, voire les réécrire totalement avec un nouvel angle de vue. Je vais aussi avoir besoin de réorganiser tout ça et de vérifier ma chronologie afin qu’elle ne soit pas trop bancale. J’ai eu la bonne idée de me faire un tableau récapitulatif des chapitres mentionnant l’année, le lieu de l’action, les personnages et l’événement principal, ce qui me permet de voir où je me situe.
Après tout cela viendra la correction, avec beaucoup de reformulations, parce que mon phrasé est loin, mais alors vraiment très loin d’être bon pour le moment.

Ca brille, c’est beau.

Petite information en plus :
Théoriquement, on ne gagne rien après avoir atteint son objectif pour CampNaNo, si ce n’est la bannière que j’ai mise en tête du post. Mais on bénéficie de quelques réductions sur des logiciels, comme Scrivener et Dabble (-50%) ce qui peut être intéressant.

*

Si je devais donner mon ressenti, je dirais que ce n’était pas facile de me lancer dans CampNaNo mais que je suis bien heureuse et fière d’avoir atteint mon objectif ! C’est la première fois que j’arrive à autant m’impliquer dans un challenge et que je vais jusqu’au bout sans abandonner, donc ça me motive bien pour la suite (même si je crains toujours de retomber dans ma procrastination habituelle…). Ça me prouve que je suis capable tout de même.
Après, ce n’est qu’un premier jet… que je n’ai même pas encore terminé. J’espère le finir d’ici fin mai, avec l’ajout de chapitres supplémentaires, pour me lancer dans la correction dès le début du mois de juin. Dans l’idéal, j’aimerais pouvoir le confier à des bêtas vers mi-juillet pour le corriger en septembre et l’envoyer aux éditeurs juste avant mon voyage en Octobre. Un calendrier chargé… mais faisable ?

*

Je ne pense pas me lancer dans le prochain CampNaNo en juillet, le temps me manquera sûrement de préparer un nouveau projet. Mais peut-être que je serai au rendez-vous pour NaNoWriMo… on verra bien !

*

Vous avez participé à cette édition de CampNaNo ? Quel est votre bilan, ce que vous en retenez ?

A très bientôt pour parler de lecture !
Brybry

Publicité

5 réflexions sur “CampNaNoWriMo, le bilan !

  1. Je trouve ton article super intéressant ! J’aimerai beaucoup y participer, mais l’écriture fictive ce n’est plus ma tasse de thé. Et vu le nombre de mots à atteindre, je pense pas que le format article pour le blog s’y prête…

    J’aime

    • Merci beaucoup !
      Effectivement, c’est surtout pour l’écriture fictive que ça marche, un peu moins pour le format blog… Après, tu peux toujours te fixer un autre objectif, inférieur à 50 000 mots, qui te conviendrait plus, c’est aussi une solution (:

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s