Une vie – Simone Veil

Simone Veil est une femme que j’admire énormément, notamment au vu du combat pour la légalisation de l’avortement qu’elle a mené. Pourtant, je ne savais pas grand chose sur elle, et voulant en découvrir plus sur son parcours, j’ai décidé d’enfin lire son autobiographie.

*

Quelques mots sur l’autrice :
Simone Veil est une magistrate et femme d’état française, née en 1927. A l’âge de 16 ans, elle est déportée jusqu’à Auschwitz. Son frère, son père et sa mère périront durant la Shoah.
Simone Veil est connue pour ses combats, comme la « Loi Veil », qui rend l’avortement légal en France en 1975. Elle a été Ministre, présidé au Parlement Européen et a été élue à l’Académie Française.
Après son décès, elle fait son entrée au Panthéon le premier juillet 2018.

*

Résumé :
Simone Veil accepte de se raconter à la première personne.
Personnage au destin exceptionnel, elle est la femme politique dont la légitimité est la moins contestée, en France et à l’étranger; son autobiographie est attendue depuis longtemps.
Elle s’y montre telle qu’elle est : libre, véhémente, sereine.

*

On peut noter plusieurs temps différents dans ce livre. L’enfance et le début de l’adolescence heureuse, bien que modeste, puis la déportation et l’enfer qu’elle amène avec elle. Arrivent ensuite la retour en France, la nécessité de se reconstruire puis les différents combats, les évolutions politiques de Simone Veil.

*

La première partie, sur l’enfance de Simone Veil m’a laissé un petit goût doux-amer, puisque j’avais connaissance des choses horribles qui allaient se dérouler par la suite. Lire sur les horreurs de la Shoah, ce que des millions d’êtres humains ont vécu est loin d’être une partie de plaisir. Nous avons ici un point de vu direct qui nous plonge dans l’horreur du nazisme au travers des souvenirs, sentiments et ressentis même d’une personne les ayant vécus. Simone Veil arrive tout de même, malgré tous ces malheurs, à nuancer quelque peu en parlant de moments de répit (tout relatif, vu la situation) desquels elle a pu bénéficier.

Par la suite, on voit comment Simone Veil s’est reconstruite et a continué à aller de l’avant. Et je suis tellement admirative de la force dont elle a pu faire preuve ! Commencer des études, tout en faisant son deuil et en ayant les séquelles de la catastrophe est, à mes yeux, incroyable.

*

On va donc suivre son parcours, jusqu’à ce qu’elle grimpe les échelons et se fasse une place importante sur la scène politique. Nouvellement Ministre, on lui confiera de nombreux dossiers, dont celui sur l’avortement mais elle travaillera aussi, par exemple, sur l’amélioration des conditions de vie dans les prisons.
Sa carrière de magistrate et de politicienne occupe la majorité du livre et l’on apprend beaucoup sur ce qui se passait dans les coulisses, comment les Ministres et autres hauts fonctionnaires se comportaient entre eux. On va donc suivre Simone Veil au Parlement Européen et jusqu’aux quatre coins du monde.
J’ai eu un peu de mal à lire cette partie, mêlant vie politique et informations sur le droit. N’étant pas spécialiste (du tout) dans la matière, il est fort probable que je n’ai pas intégralement compris de quoi il était fait mention. Il y a également beaucoup d’anecdotes et de noms de politicien qui sont évoqués. Ici encore, mis à part certains, je n’en connaissais pas beaucoup et n’était pas familière de leur discours ou conviction, ce qui m’a parfois un peu embrouillé. Une vie, peut être parfois un peu dur à lire.

*

Les photographies présentes dans le livre nous permettent de voir Simone Veil tout au long de sa vie, de sa plus tendre enfance à sa rencontre avec des politiciens de tout bord, jusqu’à son retour à Auschwitz.
On trouve également des annexes en fin d’ouvrage, qui regroupent les grands discours prononcés par Simone Veil, autant ceux pour la mémoire de la Shoah, que son discours devant l’Assemblée pour la loi Veil ou celui prononcé au début de sa présidence du Parlement Européen.

*

Comme mentionné sur la couverture, j’ai trouvé que Simone Veil était « libre, véhémente, sereine ». Bien qu’à chaque lecture de biographie -et encore plus pour les autobiographies- il faille, à mon sens, garder un certain recul (l’Histoire n’est-elle toujours pas écrite par les vainqueurs ?), j’ai eu la sensation que Simone était sincère dans ce qu’elle racontait. Toujours avec justesse, elle reconnait sans problème les qualités de ses adversaires politiques, tout comme les défauts de ses partenaires. Elle nous parle avcc humilité et évite les jugements, même sur les sujets les plus épineux.

*

Petite information utile :
Pour les intéressés, Simone Veil a mentionné dans son livre plusieurs ouvrages qui parlent de la Shoah et qui, à ses yeux, racontent avec justesse ce qu’il s’est passé.
Elle cite par exemple :
Si c’est un homme de Primo Levi,
L’espèce humaine de Robert Antelme,
Ravensbrück de Germaine Tillion,
L’univers concentrationnaire, Les jours de notre mort et Le Pitre ne rit pas de David Rousset.

*

Plus qu’une autobiographie, Une vie me semble être un véritable témoignage historique, tant par les événements de la Shoah que par ce qui se déroule par la suite. Simone Veil met bien l’accent sur le fait qu’il ne faut pas oublier ces pans de notre histoire, et nous en transmets quelques facettes.
Les événements plus récents, notamment ceux qui ont un aspect politique, nous permettent de voir ce qui a fondé notre société actuelle et constater que, hélas, certains problèmes de l’époque ont perduré jusqu’à nos jours.
Ce n’est pas une lecture pour la détente, mais je pense qu’elle est très instructive. J’ai beaucoup appris sur la vie politique française après la Seconde Guerre Mondiale, mais aussi sur Simone Veil, puisque j’ai réalisé finalement que non, je ne connaissais pas tant de choses que ça sur cette grande dame.

*

Une Vie
Editions Stock
Publication 2007
397 pages

Connaissez-vous Une Vie de Simone Veil ? L’avez-vous lu ?

A bientôt pour une nouvelle chronique et merci de votre passage !
Brybry’

2 réflexions sur “Une vie – Simone Veil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s